ESSAIS AUTOMOBILES

Volvo V60 D4 Geartronic R-Design : un nouveau venu qui réussit son entrée


Volvo abandonne ses cinq-cylindres afin de faire baisser ses consommations. Pour un résultat, au final, plus que convaincant.
Le nouveau quatre-cylindres diesel bi-turbo D4 de 181 ch, qui anime le break familial V60, mérite moult éloges. Il est, tout d’abord, souple et très costaud dès les bas régimes grâce à un couple généreux. Il est, ensuite, particulièrement sobre. Avare en vibrations, doté d’un Stop and Start efficace, certains pourront juste lui reprocher une sonorité un peu trop présente dans l’habitacle. Du coup, le remplaçant de l’ancien cinq-cylindres de 163 ch donne des ailes à cette séduisante Volvo qui joue davantage dans la catégorie des breaks de chasse et de charme que dans celle des déménageurs en puissance. Revers de la médaille, ce tonus débordant met en lumière le côté assez pataud du châssis de cette auto très ferme en amortissement et aux ambitions haut de gamme, comme l’atteste son prix. On retiendra également que ce bloc inaugure une nouvelle boîte auto à 8 rapports qui fait oublier les atermoiements de l’ancienne Geartronic à 6 rapports.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 42.270 € (bonus-malus éco. neutre).
Moteur : 4 cylindres bi-turbo diesel de 1.969 cm3. Puissance : 181 ch. CO2 : 112 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 7 l, extra-urbaine 5,7 l. Vitesse max : 225 km/h. 0 à 100 km/h : 7,6 s. Boîte de vitesses auto à 8 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,63x1,87x1,48. Coffre : 430 à 1.241 dm3. Poids : 1.527 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire