ESSAIS AUTOMOBILES

Volkswagen Golf GTI : trois lettres qui forgent le caractère


Toute en distinction, la Golf peut aussi affoler le rythme cardiaque dans sa version GTI.
Et elle le fait sans peine grâce, tout d’abord, à son moteur, un 2 litres essence de 220 chevaux. À la fois souple et puissant, ce bloc offre de belles accélérations tout en maîtrisant son appétit. Comptez autour de 8 litres en ne se refusant pas quelques plaisirs et de l’ordre de 10,5 litres en se montrant plus gourmand. Enfin, il ne souffle jamais trop fort dans l’habitacle, ce que certains pourront regretter. Mais n’est-on pas dans une auto qui tend, dans cette septième génération, vers le premium ? La qualité de fabrication de l’habitacle, typé sport par petites touches, est là pour le rappeler.
Vient, ensuite, son châssis, très rigoureux et diaboliquement rassurant. Si le train avant résiste bien, c’est surtout le train arrière qui surprend presque en se montrant très directeur. L’ensemble confère précision et agilité à cette auto vraiment plaisante à conduire.
Au final, voilà une élève plus policée que la sulfureuse Ford Focus ST aux 250 chevaux nettement plus virile que cette Volkswagen utilisable au quotidien.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 31.890 € (malus éco. 100 €).
Moteur : 4 cylindres 16 S turbo essence de 1.984 cm3. Puissance : 220 ch. CO2 : 139 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 9 l, extra-urbaine 7,6 l. Vitesse max : 246 km/h. 0 à 100 km/h : 6,5 s. Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,26x1,79x1,43. Coffre : 380 à 1.270 dm3. Poids : 1.276 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire