ESSAIS AUTOMOBILES

Toyota Verso: remise à niveau réussie pour une seconde vie


Un design amplement plus affûté et un moteur diesel 124 chevaux : c’est ce qu’offre le récent restylage de mi-carrière du Verso.
Et c’est déjà pas mal compte tenu que ces deux nouveautés sont réussies. Le monospace compact de Toyota apparaît, en effet, plus séduisant tandis que son bloc se montre peu vibrant, souple, sobre et, globalement, pas trop sonore.
Pour le reste, le japonais capitalise sur ses atouts comme sa modularité soignée. En revanche, malgré une boîte à gants à double étage, il oublie encore de proposer davantage de blocs de rangement dont toute la famille est friande. À l’arrière, cette dernière sera à l’aise vu l’espace aux genoux. Une habitabilité qui aide à occulter la contenance moyenne du coffre.
Sur la route, le Verso prend un peu de roulis. Niveau sensations de conduite, il se classe au même niveau que le nouveau Kia Carens, entre un dynamique Renault Scénic et un moelleux Citroën C4 Picasso.
Bien placé sur la grille des prix, le Toyota dispose, dès l’entrée de gamme, de sept airbags, de la radio six CD, du Bluetooth, d’une prise USB, du régulateur de vitesse et de la caméra de recul.
Emmanuel Brun

Prix : À partir de 25.500 € (bonus/malus éco. neutre).
Moteur : 4 cylindres 16 S TD de 1.998 cm3. Puissance : 124 ch. CO2 : 129 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 7 l, extra-urbaine 5,9 l. Vitesse max : 185 km/h. 0 à 100 km/h : 11,3 s. BVM6.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,46x1,79x1,62. Coffre : 484 à 1.026 dm3. Poids : 1.540 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire