ESSAIS AUTOMOBILES

Toyota Auris Touring Sports Hybride : un triple zéro qui mérite un triple A


La berline compacte japonaise étire ses mensurations pour devenir un vrai break familial. Et amène dans ses bagages, une version hybride unique dans ce segment.
Les tours du vieux port de La Rochelle aimantent le regard. Il est 18 heures, les ralentissements dans le cœur de la capitale de la Charente-Maritime sont avalés sans stress. Et la carte postale offerte n’explique pas tout. L’Auris Touring Sports Hybride apporte, aussi, sa pierre à l’édifice. Zéro vibration, zéro bruit, zéro litre d’essence consommé, la japonaise, moteur thermique coupé, joue de ses batteries - logées sous la banquette arrière - pour glisser dans le trafic. D’accélérations douces en freinages facilement dosables, sa boîte robotisée, qui évite de jouer de l’embrayage, est sa meilleure alliée, ne faisant alors pas du tout mouliner bruyamment le moteur lorsque l’on écrasera l’accélérateur, plus tard, lors d’un dépassement sur route nationale.
En ville, jusqu’à 50 km/h, le nouveau break japonais peut couvrir 2 kilomètres sans émettre le moindre polluant. En mode “normal”, moteur thermique et moteur électrique fonctionnent indépendamment ou en tandem, de façon transparente pour le conducteur tandis que les batteries se rechargent en roulant… ou en ralentissant grâce au récupérateur d’énergie au freinage.
Avec 136 chevaux de puissance cumulée, l’unique break compact hybride du marché voit plus loin que les centres urbains, même si les accélérations restent linéaires. En mode « power », les accélérations deviennent un poil plus franches.
Mais la course aux performances n’est pas l’affaire de cette Toyota. Car le train avant se couche assez rapidement lorsqu’on le chahute, le roulis est prononcé et, comme on l’a vu précédemment, le moteur mouline en pleine charge. Hormis une fermeté d’amortissement plus perceptible que la berline et des matériaux pas forcément très valorisants, ce break se montre sérieux et bien équipé (sept airbags, clim’auto, trois prises 12 volts, port USB, Bluetooth et caméra de recul sont de série).
Et celui qui a maîtrisé son poids et qui est facilement capable de rester en dessous de 6 litres de moyenne est un vrai break familial. Habitable aux places arrière, son coffre est vaste, 100 % plat banquette rabattue (une poignée permet l’opération depuis le coffre) et cache de nombreux rangements sous son plancher.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 26.000 € (bonus éco. 2.600 €).
Moteur : 4 cylindres 16S essence de 99 ch + moteur électrique de 82 ch. Puissance totale : 136 ch. 85 gr CO2/km. Consommation (constructeur) : moyenne, 3,6 l. V. max. : 175 km/h. 0 à 100 km/h : 11,2 s. BVA robotisée.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,56x1,76x1,48. Coffre : 530 à 1.658 dm3. Poids : 1.345 kg.
Les + : coffre, consommation, hybri-de moins cher que le diesel.
Les - : comportement routier pataud, bruit du moteur en charge, présentation intérieure sans fantaisie.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire