ESSAIS AUTOMOBILES

Skoda Superb : un vaisseau amiral qui porte bien son nom


Le toilettage de mi-carrière : c’est ce que vient de connaître le vaisseau amiral de Skoda.
La Superb - cette deuxième génération est sur les routes depuis 2008 - connaît donc quelques petites évolutions stylistiques face avant et face arrière, notamment au niveau des feux. Moins visible mais plus notable, tous les modèles adoptent Stop and Start de série et système de récupération d’énergie au freinage.
Restylage ou pas, la Superb reste, en tous les cas, la reine de l’habitabilité, des places arrière king size jusqu’à son coffre gigantesque. Sûr, toute la famille appréciera, d’autant plus que l’ensemble fait preuve d’un sérieux de fabrication assez évident.
Logiquement, la Skoda est typée plutôt souple. On est, du coup, loin du dynamisme et de l’équilibre affichés par la récente Mazda 6 par exemple. Testée avec le diesel 105 chevaux d’entrée de gamme, la Superb ne peut, de toute façon, prétendre lutter sur ce terrain-là. Mais, même avec ce moteur, elle s’avère être une très intéressante familiale au long court, assez bien placée au niveau prix et particulièrement sobre.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 26.575 € (bonus/malus éco. neutre).
Moteur : 4 cylindres 16 S TD de 1.598 cm3. Puissance : 105 ch. CO2 : 109 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 6,6 l, extra-urbaine 5,2 l. Vitesse max : 191 km/h. 0 à 100 km/h : 12,1 s. Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,83x1,82x1,46. Coffre : 595 à 1.700 dm3. Poids : 1.512 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire