ESSAIS AUTOMOBILES

Renault Espace : un poids des ans qui commence à peser


Vaille que vaille, l’Espace garde le cap. Sur les routes depuis plus de dix ans, la quatrième génération de ce grand monospace connaît un énième restylage.
Un époussetage de printemps qui inclut, surtout, la nouvelle calandre Renault et des blocs diesel (de 130 à 175 chevaux) qui soignent leurs rejets de CO2. À l’essai, le 2 litres dCi 150 s’est montré un peu rugueux. S’il reste sobre et suffisamment puissant, il manque de vigueur en dessous de 2.000 tours et de discrétion.
Après, le Renault reste très habitable, familial à souhait avec ses nombreux rangements et ses sièges individuels confortables qui placent les passagers en position vraiment dominante. Avec ses suspensions réglées souples, il privilégie le confort de roulement avec réussite.
Pour le reste, les plastiques de la planche de bord sont durs, l’ergonomie des commandes apparaît dépassée et des équipements manquent à côté du grand toit panoramique, du GPS et des deux écrans DVD de série. Mais, en échange d’une petite séance de musculation pour ôter chaque siège de l’habitacle, l’Espace se transforme en véritable déménageur.
Emmanuel Brun

Prix : À partir de 38.000 € (malus éco. 400 €).
Moteur : 4 cylindres 16 S TD de 1.995 cm3. Puissance : 150 ch. 150 gr CO2/km. Consommation (constatée) : urbain 9,2 l, extra-urbain 7,1 l. Vitesse max. : 194 km/h. 0 à 100 km/h : 10,6 s. Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,66x1,86x1,73. Coffre : 291 à 2,860 dm3. Poids : 1.901 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire