ESSAIS AUTOMOBILES

Peugeot 2008 : le défenseur du beau jeu, c’est lui


Sur le plan du style, c’est l’un des plus sages de la catégorie si tendance des SUV urbains, mais sur la question du comportement routier, le nouveau 2008 met tout le monde d’accord.
Le marquage à la culotte. C’est la tactique choisie par Renault et Peugeot en pleine Ligue des champions des SUV compacts. À quelques semaines d’intervalle, c’est Peugeot qui passe à l’attaque avec son 2008, officiellement présenté en concessions jeudi 16 mai.
Si le timing pour quadriller le terrain est identique, les deux adversaires s’appuient sur des forces bien distinctes. On se souviendra ainsi, que le Captur du Losange met en avant un style réussi, franchement typé crossover, un jeu plus fun grâce à une personnalisation assez poussée sans oublier quelques astuces intérieures utiles au quotidien. Ses points faibles restant un unique 90 chevaux un peu timide en diesel, une base arrière ferme en amortissement et une qualité de finition très moyenne.
Des moteurs convaincants
Le Peugeot 2008 oppose, tout d’abord, son modèle 100 % français puisque son “stade” de fabrication se situe à Mulhouse. La 207 SW n’étant pas renouvelée, on peut y voir l’explication de ce style assez sage, très typé break surélevé finalement. Une discrétion qui se confirme à la lecture des options de personnalisation réduites à quelques stickers pas très tentants. Reposant sur la base technique de la 208 (deux tiers des pièces sont reconduites), le nouveau venu a la bonne idée d’en reprendre la présentation intérieure. Bien maintenus dans des sièges enveloppants, les passagers avant constateront facilement qu’il marque là son premier point pour ce qui touche à la qualité perçue.
Et comme le petit volant le laisse espérer, c’est d’une reprise de volée pleine lucarne que le 2008 fait le break. Franchement plus porté vers l’attaque, le 2008 se pose, dans sa catégorie, comme un défenseur du beau jeu. Train avant incisif, direction précise, mouvements de caisse très bien maîtrisés en font un modèle vraiment plaisant à conduire. Et cela sans pénaliser le confort général, de bon niveau pour toute la famille. Testé avec le HDi 92 (à partir de 19.700 €) et le HDi 115 (à partir de 22.600 €), le 2008 s’est révélé bien armé. Outre des vibrations à bas régime, on aura relevé un appétit contenu (5,2 litres de moyenne pour le premier et de 5,8 litres à 7,5 litres selon le rythme pour le second). Mais même le petit trois-cylindres essence de 82 chevaux (dès 15.200 €) n’est pas à négliger car finalement ni trop bruyant ni trop apathique.
Dépourvu de banquette coulissante et n’offrant qu’une boîte à gants classique là où le Captur avance un gigantesque tiroir coulissant, le 2008 ne lâche qu’un tout petit but au chapitre de la vie quotidienne. Car son coffre, s’il est un peu moins généreux, a tous les attributs de celui d’un break, à commencer par son seuil de chargement nettement plus bas.
Calé à peu de choses près sur les tarifs du Renault, le Peugeot est légèrement moins équipé, mais il ne faut pas oublier son Stop and Start e-HDi de série très agréable. Au final, il ne laisse pas son concurrent arracher le match nul grâce à une dernière pichenette : son Grip Control. De série sur le plus haut niveau de finition et coûtant 300 à 500 € en option sur toutes les motorisations, il offre (en plus de pneus quatre saisons) une polyvalence accrue grâce à cette transmission intégrale électronique (efficace au demeurant) réglable en cas de besoin.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 22.600 € (bonus éco. 200 €).
Moteur : 4 cy indres 16 S TD de 1.560 cm3. Puissance : 115 ch. 105 gr CO2/km. Consommation (constructeur) : urbain 4,7 l, extra-urbain 3,6 l. Vitesse max. : 188 km/h. 0 à 100 km/h : 10,4 s. BVM6.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,16x1,74x1,56. Coffre : 360 à 1.194 dm3. Poids : 1.180 kg.
Les + : Comportement routier mariant dynamisme et confort, HDi 92 et 115 ch convaincants, présentation intérieure.
Les - : Look assez discret, diesel vibrant à bas régime, visibilité de trois-quarts arrière.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire