ESSAIS AUTOMOBILES

Opel Corsa OPC Nürburgring : appellation d’origine contrôlée


Des sièges sport qui vous enveloppent jusqu’aux épaules pour l’ambiance. Des freins spécifiques Brembo, des amortisseurs Bilstein, etc., pour l’efficacité. Aucun mensonge sur la marchandise avec la Corsa OPC Nürburgring : elle est vouée à une utilisation intensive.
Et ce qu’il faut retenir c’est que dotée d’un autobloquant mécanique sur le train avant, cette énervée du chronomètre démontre une efficacité redoutable. Gros point fort, sa motricité n’est pas prise en défaut. Alors que 210 chevaux piaffent dans son petit quatre-cylindres turbo essence, l’Opel ne semble jamais débordée. Il est ainsi possible de réaccélérer très fort bien avant la sortie de virage. Tellement efficace, d’ailleurs, qu’on a la délirante impression de pouvoir toujours en rajouter.
Le moteur est à l’avenant . Il pousse fort et longtemps. Dans le détail, la sonorité n’est pas mal mais quelques octaves de plus n’auraient rien gâché. Comme un verrouillage plus précis des rapports de boîte. Le seul point noir porte bien son nom, en référence au mobilier qui n’a rien de sportif et qui tire presque vers le bas de gamme.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 27.990 € (malus éco. de 750 €).
Moteur : 4 cylindres 16 S turbo essence de 1.598 cm3. Puissance : 210 ch. CO2 : 178 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 12,1 l, extra-urbaine 8,5 l. Vitesse max : 230 km/h. 0 à 100 km/h : 6,8 s. BVM6.
Pratique : Lxlxh (m) : 4x1,94x1,49. Coffre : 285 à 1.050 dm3. Poids (kg) : 1.307.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire