ESSAIS AUTOMOBILES

Opel Adam : nouvelle capitale de la mode


Vous la voulez typée fille ou plutôt garçon? On parle de tout - et surtout de mode - avec l’Opel ADAM.
Avec 12 teintes de carrosserie à disposition, 3 coloris pour le toit, une dizaine de selleries, des clips colorés à gogo à fixer sur les jantes (trente modèles différents pour ces dernières) et 13 ambiances pour habiller planche de bord et contre-portes, cette petite citadine joue, à fond, la carte de la personnalisation.
De quoi rapidement faire gonfler les tarifs plutôt compétitifs de cette citadine branchée qui a la Fiat 500 dans son viseur. Si les plus petits stickers démarrent à 50 €, le ciel illuminé avec 64 leds coûte 300 €, l’assistance active pour se garer 500 €, etc.
Les deux passagers avant sont très bien installés. De la banquette jusqu’au coffre, la place est, en revanche, comptée. Assise sur une base de Corsa, l’ADAM, testé avec l’essence de milieu de gamme de 87 chevaux (avec Stop and Start) manque de reprises pour vraiment être agréable au-delà des villes. De plus, ce bloc fait beaucoup de bruit dès 110 km/h. Dommage, car cette citadine est bien accrochée à la route et plaisante à conduire.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 14.100 € (bonus/malus éco. neutre).
Moteur : 4 cylindres 16 S essence de 1.398 cm3. Puissance : 87 ch. CO2 : 119 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 6,9 l, extra-urbaine 6 l. Vitesse max : 176 km/h. 0 à 100 km/h : 12,5 s. Boîte de vitesses manuelle à 5 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 3,70x1,72x1,48. Coffre : 170 à 663 dm3. Poids : 1.120 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire