ESSAIS AUTOMOBILES

Mazda 6 SW : Une japonaise qui conjugue famille et plaisirs


Un break de charme, c’est cela la Mazda 6 SW, mais pas seulement.
Car ses courbes flatteuses n’empêchent pas quelques atouts pratiques, à commencer par sa malle, dans la bonne moyenne, sa banquette, rabattable depuis le coffre, et son cache bagages, solidaire du hayon et qui se soulève donc automatiquement afin de libérer l’espace de chargement et éviter des manipulations inutiles.
Après, c’est aussi un break solidement motorisé. En diesel, rien en dessous de 150 chevaux (dès 30.200 €). Le 2,2 litres 175 chevaux à l’essai - disponible uniquement en finition haut de gamme très bien équipée - s’est révélé être un compagnon de route idéal. Souple, fort sur les relances, discret en vitesse de croisière, il surprend par son petit appétit. Même avec la douce boîte auto, un minimum d’effort permet de flirter avec les 6 litres sur les grands axes.
Voilà un véhicule familial qui n’annihile pas tout plaisir de conduite. Cela, même si la note finale est un peu moins flatteuse que la berline. L’amortissement est plus perfectible avec un train avant qui plonge davantage et un train arrière ferme sur les bosses.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 38.250 € (bonus/malus éco. neutre).
Moteur : 4 cylindres 16 S TD de 2.191 cm3. Puissance : 175 ch. CO2 : 129 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 7,8 l, extra-urbaine 6,2 l. Vitesse max : 215 km/h. 0 à 100 km/h : 8,6 s. Boîte de vitesses auto à 6 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,81x1,84x1,48. Coffre : 522 à 1.664 dm3. Poids : 1.430 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire