ESSAIS AUTOMOBILES

Kia Sportage 1.7 CRDi 115 : on ne change pas une équipe qui gagne


Il vous caresse dans le sens du poil.
Lignes très séduisantes, position de conduite haute, habitacle soigné et silencieux en vitesse de croisière, espace généreux, bon coffre, suspensions souples : le Kia Sportage ne manque pas d’arguments.
Et cela dure depuis 2010. Son récent (mini) restylage n’y change rien, se limitant à un équipement enrichi, une nouvelle grille de calandre, des feux arrière à LED et un aileron de requin en guise d’antenne de toit.
Autant dire que Kia n’a pas bouleversé son modèle à succès. On se retrouve donc rapidement en terrain connu. On peut regretter que le coréen, s’il maîtrise pas trop mal son roulis, ne s’inspire pas d’une Ford Kuga question dynamisme. De même, le plancher du coffre n’est pas 100 % plat lorsque la banquette est rabattue.
Pour le reste, il plaira à toute la famille. Son bon rapport prix-équipement, comme sa garantie de 7 ans, ne sont pas à négliger. Et le diesel de 115 ch suffit, finalement, au caractère tranquille de ce Sportage. En plus, son Stop and Start, indisponible sur les autres versions, est plutôt discret.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 25.150 € (malus éco. 150 €).
Moteur : 4 cylindres TD de 1.685 cm3 . Puissance : 115 ch. CO2 : 135 g/km. Consommation (constatée): urbaine 7 l, extra-urbaine 6,3 l. Vitesse max : 173 km/h. 0 à 100 km/h : 12,3 s. Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 4,40x1,86x1,64. Coffre : 465 à 1.353 dm3 . Poids : 1.415 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire