ESSAIS AUTOMOBILES

Fiat 500 0.9 85 TwinAir Dualogic : on prend la même et on recommence


Elle a envahi les centres-villes européens (900.000 ventes depuis 2007). Indémodable, la Fiat 500 ? Intouchable, en tous les cas, vu les mini-ajustements apportés à la collection 2014.
Jantes, teintes et chromes supplémentaires faisant figure d’anecdotes, il convient de retenir que la citadine italienne reçoit une nouvelle finition haut de gamme dénommée “Club” richement dotée et un nouvel écran central TFT regroupant, face conducteur, toutes les informations de l’ordinateur de bord et du GPS.
Rien de neuf, en revanche, côté amortissement, toujours typé ferme. De même pour la boîte automatique robotisée pas avare en à-coups.
Avec le bicylindre de 85 ch (une variante poussée à 105 ch arrive pour 750 € supplémentaires), la 500 se révèle suffisamment armée pour son terrain de prédilection : la ville. Elle s’y gare et s’y faufile facilement grâce à son petit gabarit et à son bon rayon de braquage.
Après, il faut composer avec la sonorité marquée et les vibrations de ce petit bloc essence, à l’aise au-dessous des 2.000 tours mais anémique avec le mode “éco” enclenché.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 16.660 € (bonus éco. 150 €).
Moteur : 2 cylindres 8 S essence de 875 cm3. Puissance : 85 ch. CO2 : 90 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 6,1 l, extra-urbaine 6,9 l. Vitesse max : 173 km/h. 0 à 100 km/h : 11 s. Boîte de vitesses robotisée à 5 rapports.
Pratique : Lxlxh (m) : 3,55x1,63x1,49. Coffre : 185 à 550 dm3. Poids : 940 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire