ESSAIS AUTOMOBILES

Citroën DS4 : quand la politique du juste milieu a du bon


Entre le HDi 115 à moins de 25.000 € et le 2 litres HDi 160 à plus de 33.500 €, l’acheteur n’avait, jusqu’alors, guère le choix au moment de commander sa Citroën DS4 diesel.
Entre le tout à gauche ou le tout à droite, les centristes ont désormais droit au chapitre avec une nouvelle version “dégonflée” du 2 litres HDi qui affiche “seulement” 136 chevaux.
Un bloc qui pourrait bien éclipser les deux premiers cités compte tenu de sa grande polyvalence. Sobre, discret et souple, il conviendra aux amateurs de rythmes tranquilles. Prompt à relancer dès 1.500 tours et assez costauds par la suite, il ravira aussi ceux qui aiment disposer d’une réserve de puissance lorsqu’il faut hausser le ton.
Car cette DS4 en est parfaitement capable. Celle qui veut tutoyer les Mercedes Classe A et Audi A3 n’a aucun problème sa hauteur un peu surélevée. Elle est bien accrochée au goudron et maîtrise très bien son roulis. Grâce à sa direction précise, elle est plaisante à conduire. Cerise sur le gâteau, ses amortisseurs représentent un judicieux mixe entre fermeté et confort.
Emmanuel Brun

Prix : à partir de 27.850 € (bonus/malus éco. neutre).
Moteur :
4 cylindres 16 S TD de 1.997 cm3. Puissance : 136 ch. CO2 : 134 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 7,1 l, extra-urbaine 5,8 l. Vitesse max : 204 km/h. 0 à 100 km/h : 9,4 s. Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.
Pratique :
Lxlxh (m) : 4,28x1,81x1,52. Coffre : 385 à 1.183 dm3. Poids : 1.310 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire