ESSAIS AUTOMOBILES

Citroën DS3 Cabrio : une toile qui annonce le printemps


2.300 € de plus que la berline, c’est la somme qu’il faut ajouter pour s’offrir une DS3 Cabrio.
Mais, comme son nom l’indique, on dispose là de la moitié d’un cabriolet, la capote souple se contentant de coulisser entre les montants de carrosserie. À la façon d’une Fiat 500 de même architecture, toute la toile s’accumule donc au niveau de la lunette arr ière, bouchant, par la même occasion, la visibilité arrière.
Après, c’est une question de goût. L’air rentre tout de même dans l’habitacle mais on a moins l’impression de profiter des rayons du soleil.
La magie, c’est finalement davantage cette DS3. Toujours aussi agréable à conduire, d’autant plus avec le turbo essence THP 155. Souple, rapidement tonique dans les tours, voilà un moteur brillant.
Un peu ferme mais très bien accrochée au goudron, la DS3 Cabrio, 25 kilos plus lourde que la berline classique, ne change rien à ses habitudes. Elle pousse, en revanche, la personnalisation un peu plus loin avec ses trois couleurs de toile inédites. Dans l’habitacle, le mauve va jusqu’à s’inviter sur la planche de bord et la sellerie cuir.
Emmanuel Brun

Prix : À partir de 24.250 € (malus éco. 100 €).
Moteur : 4 cylindres 16 S turbo essence de 1.598 cm3. Puissance : 156 ch. CO2 : 137 g/km. Consommation (constatée) : urbaine 9 l, extra-urbaine 7,7 l. Vitesse max : 212 km/h. 0 à 100 km/h : 7,4 s. BVM6.
Pratique : Lxlxh (m) : 3,95x1,72x1,46. Coffre : 245 à 980 dm3. Poids : 1.156 kg.
Mon compte
Mot de passe oublié Vous inscrire